Comité de rédaction

Préface

 




L’individualité, objet problématique des sciences humaines et sociales

Coordinateur du numéro : Gilles Vieille Marchiset

L’individu, l’individualité, l’individuation, l’individualisme, telles sont les notions explorées dans ce numéro 5 de la revue ¿ Interrogations ?. La thématique de l’individu comme objet problématique des sciences humaines et sociales a été choisie par le Comité de rédaction pour faire suite à des demandes de réponses de la part de quelques universitaires cités par les auteurs d’articles thématiques du numéro 2, consacré à la construction de l’individualité. Le Comité de rédaction a donc défendu le principe du débat scientifique au sein d’un cadre délimité par un appel à contribution et par des expertises méthodiques, avec une double exigence de qualité et de respect mutuel.
L’appel à contribution invitait les auteurs à réfléchir sur l’individualité dans une perspective épistémologique, théorique et méthodologique en restant ouvert à des analyses pluridisciplinaires. Il insistait également sur les conditions actuelles, sociales et culturelles, révélant l’engouement pour cette optique individualisante dans les sciences humaines et sociales.

Douze propositions d’articles nous ont été soumises. Elles émanaient de disciplines variées (sociologie, philosophie, histoire) et leurs auteurs témoignaient d’expériences variables : du jeune doctorant au chercheur confirmé. L’ancrage international de notre revue a ainsi trouvé l’occasion de se confirmer, puisque les propositions provenaient de trois continents : Europe, Afrique, Amérique du nord. Pour autant, suite aux expertises des membres de notre Comité de lecture, que nous remercions vivement pour la réactivité, la compétence et l’intérêt pour notre revue dont ils ont faite preuve une nouvelles fois, seuls cinq articles thématiques ont été retenus.

Une première catégorie revient sur l’individu et sa marge de manœuvre dans la société actuelle. Une seconde introduit, dans une optique philosophique classique, un nouveau modèle d’analyse de l’individualité. Une troisième étudie l’individu sous un filtre particulier : l’engament militant et le rapport au temps.

● Danilo Martuccelli insiste sur le rôle de la centration sur le processus d’individuation pour le renouvellement de la sociologie. Tout en proposant un détour par l’histoire des sciences sociales, il évoque l’impact de la crise intellectuelle d’aujourd’hui, laissant la place à un renversement de perspectives pour se centrer sur l’individu et ses « épreuves ».
● Alain Bihr propose une analyse marxienne de l’individualité, en insistant sur les mécanismes d’assujettissement, transformant les individus en sujets, au double sens du terme. Ainsi se créent les conditions d’émergence de l’individualité autoréférentielle qui se développe aujourd’hui.

● Proposant une grille de lecture philosophique qui remonte jusqu’à Aristote, Denis Duperthuy appréhende la question des individualités avec le prisme du morphologisme. Cette démarche permet ainsi de relier les systèmes de contraintes à la marge de manœuvre de l’individu émancipé.

● Par la suite, dans une autre optique, Frédéric de Coninck et Caroline Guillot proposent une exploration du temps comme révélateur d’une individualité sociale contemporaine, qui résiste à la flexibilité, à la rentabilité et à l’adaptation permanente. Les auteurs introduisent l’idée d’une éthique du temps, structurante sur le moyen terme.

● Enfin, Irène Pereira propose trois grammaires de l’engagement militant, révélant plusieurs modèles dont celui d’une sociologie résolument pragmatique.
Dès lors, ces articles thématiques offrent une vision élargie et plurielle de la thématique de l’individualité, renforçant le parti pris interdisciplinaire et ouvert de la revue ¿ Interrogations ?.

● La rubrique « Des travaux et des jours » propose l’étude de deux professions singulières sous le regard de deux jeunes chercheurs. François Girod s’intéresse à la construction des compétences des aides-soignantes dans les établissements hébergeant des personnes âgées dépendantes ; Olivier Chadoin investit le processus de féminisation chez les architectes.

● Ce numéro contient aussi nos deux fiches techniques habituelles. Dans la première, Pascal Fugier propose la deuxième partie de son exploration des dimensions réelles, symboliques et imaginaires de l’identité personnelle. Quant à Irène Pereira, elle nous fait découvrir la théorie pragmatiste de l’action collective de John Dewey, complétant ainsi sa contribution au dossier thématique.

● Quatre notes de lecture, ayant trait à des auteurs aussi variées que Werner Sombart, Pierre Bourdieu et Jacques Maître, François De Singly, Roland Pfefferkorn, complètent ce numéro de la revue ¿ Interrogations ?.

Dès lors, encore une fois, la revue ¿ Interrogations ? se positionne au carrefour de plusieurs disciplines, de différents courants intellectuels en permettant la rencontre entre des jeunes chercheurs et des scientifiques et intellectuels plus expérimentés. Pari est pris que cette pluralité saura séduire nos lecteurs toujours plus nombreux. Près de 50 000 connexions à notre site ont pu être dénombrées en 2007 : que ces internautes soient ici sincèrement remerciés !

Bonne lecture à tous !


Pour citer l'article :

Comité de rédaction, « Préface », dans revue ¿ Interrogations ?, N°5. L’individualité, objet problématique des sciences humaines et sociales, décembre 2007 [en ligne], http://www.revue-interrogations.org/Preface,295 (Consulté le 27 septembre 2016).



ISSN électronique : 1778-3747

| Se connecter | Plan du site | Suivre la vie du site |

Articles au hasard

Dernières brèves



Designed by Unisite-Creation