Accueil du site > A propos de la revue > Présentation de la revue ¿ Interrogations ?


Présentation de la revue ¿ Interrogations ?

 




 Présentation générale de la revue ¿ Interrogations ?

La revue ¿ Interrogations ? se propose de constituer un des lieux de rencontre et de confrontation de l’ensemble des sciences de l’homme et de la société (anthropologie, archéologie, économie, épistémologie, ethnologie, géographie, histoire, lettres, linguistique, philosophie, psychologie, sciences de l’information et de la communication, sciences politiques, sémiologie, sociologie), et ce dans la diversité de leurs paradigmes, de leurs problématiques, de leurs méthodologies et de leurs thématiques.

La revue ¿ Interrogations ? est née à l’automne 2005 de l’initiative d’un étudiant de master 2 et de la coopération d’un groupe de doctorants et d’enseignants-chercheurs de la section de sociologie et d’anthropologie de l’Université de Franche-Comté. Elle ne s’est pas bornée à ce microcosme mais a tenté d’étendre sa ligne éditoriale à l’ensemble des sciences humaines et sociales et à l’ensemble de l’espace de la francophonie, ce dont témoigne l’évolution de son Comité de rédaction et de son Comité de lecture.

Pour cela, la revue propose en ligne deux numéros par an en téléchargement intégral et gratuit.

 Présentation de l’équipe ¿ Interrogations ?

En juin 2016, la revue ¿ Interrogations ? se compose d’un comité de rédaction réunissant 14 membres et d’un comité de lecture réunissant 70 membres.

Le comité de rédaction est composé d’une majorité de sociologues (Alain Bihr, Sébastien Haissat, Maud Navarre, Emilie Saunier, Florent Schepens, Audrey Tuaillon Demésy) et d’une chercheure en psychosociologie et sociologie clinique (Agnès Vandevelde-Rougale), d’un chercheur en sciences du sport (Brice Monier), de deux chercheurs en histoire (Martial Cavatz, Yohann Chanoir), de deux chercheurs en urbanisme et aménagement du territoire (Jeanne Demoulin, Silvère Tribout), de deux chercheurs en sciences de l’information et de la communication (Laurent Di Filippo, Julien Péquignot). La conception, le design et la maintenance du site internet qui héberge la revue ¿ Interrogations ? sont réalisés par Brice Monier et Laurent Di Filippo [1].

Une répartition des tâches de coordination est mise en œuvre au sein du comité de rédaction, afin qu’aucun de ses membres ne cumule plusieurs postes de coordination :
- La rubrique « Partie thématique » est coordonnée par un (ou deux) membre(s) du comité de rédaction. Chaque numéro étant coordonné par un nouveau coordinateur thématique ;
- Les rubriques « Des travaux et des jours », « Fiches pédagogiques », « Notes de lecture » et « Varia » sont coordonnées chacune par un membre de notre comité de rédaction, et ce pour une durée minimale de deux numéros (soit un an).

Le coordinateur assure bien entendu une parfaite circulation anonyme entre les auteurs d’un côté et les pré-experts du comité de rédaction et experts du comité de lecture de l’autre. Le coordinateur de chaque rubrique veille au respect de la ligne éditoriale de la revue ainsi qu’au contenu et à la cohérence des différents articles mis en ligne.

Le comité de rédaction est aussi composé d’un secrétaire, lequel est élu lors d’une assemblée générale qui a lieu chaque début d’année. Notre secrétaire de rédaction prépare l’ordre du jour et dirige les réunions du comité de rédaction, en rédige les comptes-rendus. Il rédige aussi les bilans d’activités (notamment statistiques) et assure la réception, la transmission et la synthèse des diverses discussions et informations circulant au sein du comité de rédaction. Plus globalement, il assure aussi le lien entre le comité de rédaction de la revue et le comité de lecture ainsi que les instances extérieures (autres revues, partenaires universitaires, médias, etc.).

Le comité de rédaction se compose également d’un directeur de mise en ligne, lui aussi élu chaque début d’année. Le directeur de mise en ligne veille notamment à la standardisation du numéro, met à jour les différentes rubriques du site et informe les membres de l’équipe ¿ Interrogations ? (comité de rédaction, comité de lecture), ses abonnés et les portails SHS de l’actualité de la revue (mise en ligne, lancement d’un appel à contributions, etc.).

Le comité de lecture est pluridisciplinaire et se situe par conséquent en adéquation avec l’orientation pluridisciplinaire de notre ligne éditoriale. Ainsi, notre comité de lecture se compose de chercheurs et d’enseignants chercheurs en : Anthropologie/Ethnologie – Droit - Économie/Gestion - Histoire - Langue, langage et littérature - Philosophie - Psychologie - Sciences de l’information et de la communication - Sciences politiques – Sociologie.

De plus, les différents membres de notre comité de lecture proviennent de différents horizons, que ce soit en terme d’institution ou d’organisme de rattachement. Il se compose ainsi essentiellement de maîtres de conférences et professeurs des universités ainsi que de chargés de recherche et directeurs de recherche CNRS. Enfin, notre comité de lecture est international. Nous bénéficions ainsi du travail d’expertise d’enseignants et de chercheurs provenant de la Belgique, du Brésil, du Luxembourg ou encore de la Suisse.

 Partenaires

Le comité de rédaction de la revue ¿ Interrogations ? réunit des chercheurs membres de différents laboratoires de recherche universitaire :
- Laboratoire Culture, Sport, Santé, Société (C3S, EA 4660) de l’Université de Franche-Comté ;
- Laboratoire de Changement Social et Politique (LCSP) de l’Université Paris Diderot ;
- Centre Georges Chevrier (UMR CNRS 7366) de l’Université de Bourgogne ;
- Laboratoire de sociologie et d’anthropologie (LASA) de l’Université de Franche-Comté ;
- Laboratoire des Sciences Historiques de l’Université de Franche-Comté ;
- Centre de recherche sur les médiations de l’université de Lorraine ;
- Laboratoire Interuniversitaire de Sciences de l’Education et de la Communication (LISEC) de l’université de Lorraine ;
- Laboratoire ELLIADD (Éditions, Langages, Littératures, Informatique, Arts, Didactiques, Discours) de l’Université de Franche-Comté ;
- Laboratoire Architecture Ville Urbanisme Environnement (LAVUE)et Laboratoire Mosaïques de l’Université de Paris Ouest Nanterre la Défense ;
- Laboratoire Territoires Ville Environnement Société (TVES) de l’Université Lille 1. ;
- Centre de Recherches Historiques-Groupe d’Archéologie Médiévale de l’École des Hautes Études en Sciences Sociales.

De plus, les membres du Comité de lecture sont rattachés à différents laboratoires français et européens.

Plus largement, Interrogations entretient un lien de partenariat avec :

- Les laboratoires de recherche auxquels sont rattachés les membres de son comité de rédaction et de son comité de lecture.

- La municipalité de Besançon, qui a apporté un financement à la revue, via sa structure associative (l’association Interrogations).

- La MSHE Claude Nicolas Ledoux, qui accueille la boîte postale de la revue :

MSHE Ledoux - Revue Interrogations

32 rue Mégevand 25 030 Besançon cedex

 Structuration de notre revue

Les numéros de la revue ¿ Interrogations ? se structurent selon une division ‘‘quintipartite’’ :
♦ Une première partie correspond au thème du numéro et rassemble cinq à dix articles au maximum. Cette partie thématique fait l’objet d’un appel à contribution.
♦ Une seconde partie ouverte, intitulée « Des travaux et des jours », accueille régulièrement la présentation de recherches, abouties ou en cours, qu’elles soient le fait d’étudiants ou celui d’enseignants, et dans lesquelles l’auteur met l’accent sur la problématique, les hypothèses, le caractère exploratoire de sa démarche davantage que sur l’expérimentation et les conclusions de son étude.
♦ Une troisième partie, à visée plus pédagogique, présente sous formes de fiches pédagogiques la mise au point rapide d’un concept, d’un auteur, d’un thème ou encore d’un problème important dans le champ des sciences de l’homme et de la société.
♦ Une quatrième partie constitue une revue des livres et des revues et permet aux uns et aux autres de rendre compte de leur coup de cœur ou de leur coup de sang à la lecture d’une publication récente, fondamentale ou encore injustement oubliée.
♦ Une cinquième partie accueille des articles varia, ne répondant pas à l’appel à contributions.

 Ligne éditoriale de la revue ¿ Interrogations ?

Comme son nom l’indique, la revue ¿ Interrogations ? entend surtout valoir par les questions qu’elle se propose de poser, qu’il s’agisse de rouvrir d’anciennes questions en les examinant à nouveaux frais ou d’inventer et d’explorer des problématiques nouvelles. C’est dire qu’elle refuse de s’en tenir à une seule thématique ou une seule méthode, et a fortiori à une seule problématique ou une seule école. Le pluriel de son titre n’est pas que de forme : il dit la volonté de pluralité de ses animateurs. Tout simplement parce que la pluralité est le gage, bien plus encore que de la liberté de chacun, de la discussion collective et de la confrontation qui est l’élément moteur de toute recherche et de toute pensée.

L’un des principes fondamentaux de la revue ¿ Interrogations ? consiste à exclure tout passe droit afin d’obtenir une publication. Son comité de rédaction est par conséquent indifférent à la localité, l’institution, le statut et la discipline de rattachement ou encore la notoriété des auteurs désirant publier dans ¿ Interrogations ?. De même, toute contribution est systématiquement l’objet d’un protocole d’expertise (nous présentons ce protocole plus loin). Elle doit être originale, tout plagiat mais aussi toute republication (partielle ou totale) émanant d’un autre support éditorial (article, chapitre d’ouvrage collectif, acte de colloque…) étant exclus. Les auteurs développant une problématique nouvelle à partir de travaux antérieurs doivent impérativement mentionner les références de ces travaux. Enfin, tout article thématique, article varia, fiche pédagogique ou encore article « des travaux et des jours » émanant d’un membre du comité de rédaction est systématiquement expertisé, de manière anonyme, par au moins deux membres de son comité de lecture (ou des spécialistes du champ d’étude de l’article). Ce faisant, le comité de rédaction ne bénéficie lui-même d’aucun passe-droit.

Ce protocole d’expertise vise notamment à évaluer la rigueur scientifique de chaque article et il est essentiellement mis en œuvre par un comité de lecture composé de chercheurs et d’enseignants-chercheurs. Ces derniers contribuent à la rigueur scientifique des articles à laquelle est particulièrement attaché le comité de rédaction de la revue ¿ Interrogations ?

Le comité de rédaction de la revue ¿ Interrogations ? est très attaché au fait que chaque article soit expertisé par au moins un spécialiste du champ d’étude dans lequel il s’inscrit. C’est pourquoi, dès la coordination de son septième numéro, le comité de rédaction fait appel à des spécialistes extérieurs à son comité de lecture, en complément de ce dernier (ainsi, la coordination thématique de son huitième numéro a bénéficié de 14 experts appartenant au comité de lecture et de 17 chercheurs ou enseignants chercheurs extérieurs à ce comité et qui ont accepté d’expertiser un article en qualité de spécialiste).

Par ailleurs, à travers ce protocole d’expertise et les différents acteurs qui le mettent en œuvre, la revue ¿ Interrogations ? s’efforce aussi de produire un espace de débats, alimenté par la controverse, en tant que cet espace constitue une condition de possibilité nécessaire à la scientificité.

Enfin, le protocole d’expertise participe aussi à la production des connaissances scientifiques, à travers les recommandations, suggestions et demandes de révisions de nos experts, lesquelles doivent s’opérer dans la rigueur mais aussi dans un esprit pédagogique et respectueux du travail effectué par chaque auteur.

Notre ligne éditoriale est ainsi attachée au fait que la revue ¿ Interrogations ? ne privilégie aucune épistémologie, aucune méthodologie et aucune axiologie. Est uniquement imposé le fait que la problématique de chaque article s’inscrive dans le champ des sciences de l’homme de la société.
De même, la revue ¿ Interrogations ? souhaite participer à la démocratisation de la connaissance. Le support électronique et le libre accès à l’ensemble des contributions constituant une des modalités par laquelle nous souhaitons contribuer à cette démocratisation de la connaissance. La publication de fiches pédagogiques, proposant une mise au point conceptuelle, méthodologique ou encore thématique, manifeste quant à elle notre volonté de participer à la démocratisation des outils de production de la connaissance. Enfin, la rubrique « Des travaux et des jours » traduit notre désir de contribuer à l’insertion des doctorants au sein du champ scientifique, par le biais d’une publication dans une revue à comité de lecture (sachant que les autres rubriques de la revue sont toutes aussi ouvertes aux doctorants).

Un dernier mot. La revue ¿ Interrogations ? est une revue francophone. Ce faisant, l’usage de la langue française est obligatoire pour chaque article.

 Protocole d’expertise de notre revue

Rubrique thématique et rubrique varia

Pour assurer la qualité et le sérieux de l’entreprise, le comité de rédaction de la revue s’engage à ne publier dans les rubriques thématique et varia de chaque numéro, que des articles :

1/ ayant préalablement fait l’objet d’une pré-expertise par un membre du comité de rédaction. Chaque pré-expertise se réalise à partir d’une grille de pré-expertise qui contient quatre principaux points :
- Tout d’abord, elle consiste à déterminer si l’article répond à l’appel à contributions.
- Dans un second temps, il s’agit de déterminer si la rigueur scientifique de l’article est suffisante pour que l’article puisse être ou pas directement transmis au comité de lecture de la revue. Concernant la rigueur scientifique fixée par le comité de rédaction, les critères de sélection sont la maîtrise et la pertinence suffisantes du thème, de la problématique et de la méthodologie utilisés dans l’article. S’agissant d’une pré-expertise, et non d’une expertise, nous devons simplement déterminer si la rigueur scientifique de l’article est suffisante pour que ce dernier puisse être transmis au comité de lecture.
- Dans un troisième temps, il s’agit de vérifier si l’article respecte l’intégralité de nos normes de rédaction.
- Enfin, la qualité de la langue de l’article constitue le quatrième et dernier point d’expertise, le pré-expert devant surligner dans le texte l’ensemble ou tout du moins les principales fautes grammaticales, de ponctuation, orthographiques et enfin syntaxiques de l’article. Il peut éventuellement suggérer des corrections et reformulations.

2/ ayant préalablement reçu l’aval d’au moins deux membres d’un comité de lecture.
Lorsque qu’un article à expertiser mobilise un domaine de spécialités étranger ou marginal à ceux des différents membres du comité de lecture, le travail d’expertise effectué par ces derniers peut être enrichi par la collaboration exceptionnelle d’autres chercheurs et enseignants-chercheurs.
Le comité de lecture dispose d’une grille d’expertise à partir de laquelle il est tenu d’évaluer la rigueur et la valeur scientifique de l’article soit :
- La présence, la maîtrise, la pertinence et enfin la cohérence du thème, de la structure du contenu de l’article et de l’analyse, et plus spécifiquement, des concepts, des citations, des références et de la méthodologie utilisés par l’auteur.
- Il s’agit aussi d’évaluer l’exactitude des informations, l’originalité du contenu et de vérifier à l’inverse l’absence de plagiat.
- Enfin, il s’agit d’évaluer la présentation des idées (style dynamique, vocabulaire varié, clarté de l’expression, présentation efficace) et la qualité de la langue (grammaire, ponctuation, orthographe, syntaxe).

Rubriques « Fiches pédagogiques », « Des travaux et des jours » et « Notes de lecture »

Concernant les autres rubriques de la revue, soit les rubriques « Fiches pédagogiques » et « Des travaux et des jours » ainsi que les comptes-rendus de lecture, là aussi, afin d’assurer la qualité et le sérieux de l’entreprise, le comité de rédaction de la revue s’engage à ne publier pour ses rubriques que des articles ayant préalablement reçu l’aval d’au moins deux membres du comité de rédaction, composé uniquement de chercheurs et de d’enseignants-chercheurs. Le comité de rédaction devant alors mettre en œuvre le protocole d’expertise précédemment exposé.

Chaque article est anonymisé par le coordinateur du numéro, qui s’engage à éviter toute interaction entre l’auteur d’un côté et les pré-experts et experts de l’autre. Enfin, à l’issue de ces pré-expertises et expertises, quatre réponses sont possibles de la part du comité de lecture ou du comité de rédaction :
♦ Publication envisageable en l’état
♦ Publication envisageable sous réserve de modifications mineures
♦ Publication envisageable sous réserve de modifications majeures
♦ Proposition de rejet

Ce protocole d’expertise s’applique systématiquement à tout auteur désirant faire paraître un article. Il vaut par conséquent également pour les articles que les membres du comité de rédaction souhaitent faire paraître dans la revue.

Notes

[1] De 2005 à 2012, le site a été conçu et maintenu par Dimitri De Vallière,




ISSN électronique : 1778-3747

| Se connecter | Plan du site | Suivre la vie du site |

Articles au hasard

Dernières brèves



Designed by Unisite-Creation